Vive le vent !

C’est l’hiver, les enfants n’attendent qu’une chose : se rouler dans la poudreuse, faire des batailles de bouleS de neige et des bonhommes avec une carotte et un vieux bonnet troué …


Dès que deux flocons se mettent à tomber, une sorte de joie mêlée d’excitation gagne nos enfants de façon irrépressible  … Il trépignent, ils gesticulent à l’idée de pouvoir faire les fous dans la neige ! Pourtant, on ne peut pas dire que dans notre région, ils soient spécialement gâtés de ce côté-là …

Alors, leur imagination prend le relais : ils rêvent du moment où ils vont enfin pouvoir se rouler dans une étendue de neige, où ils vont descendre le plus vite possible la pente sur une luge, sur des skis ou un surf, où le bonhomme de neige qu’ils ont déjà en tête va enfin prendre forme sous leurs yeux…

Et nous dans ça ? Deux options : soit on adore la neige et l’hiver et là tout va bien ! On profite avec eux de ces moments de grand air où nous pouvons tous nous défouler et jouir avec eux de ces moments-là. Soit, on déteste … Et là, on est mal, très mal. Il va falloir user de stratagèmes pour éviter de nous trouver dans le Grand Froid, les doigts engourdis et gelés, le nez qui coule, les glaçons formés au bout des cheveux, les pieds pétrifiés… On ne pense qu’à notre home sweet home allongés sous un plaid avec une bonne tasse de thé pour nous réchauffer.

L’autre solution consisterait à confier nos progénitures à des grands-parents bienveillants qui se chargeraient d’avoir froid à notre place. Voire à des amis ou des membres de notre famille qui ADOREnt la neige… Mais cela veut dire ne pas partager ça avec nos enfants.

Parce qu’au final, c’est de ça dont il s’agit. Partager des moments privilégiés avec eux, construire autre chose que le quotidien basé sur le boulot-école-devoirs-repas-bains du reste de l’année. C’est retrouver notre âme d’enfant où à l’époque, nous aussi on adorait se rouler dans la poudreuse, slalomer le plus vite possible sur les pistes et sentir l’air frais sur notre visage, arriver en bas, les joues rosées par le froid ! Et toutes les gamelles qu’on se prend où on éclate de rire parce qu’il faut bien dire que c’est drôle ! Pensez à Josiane Balasko dans les « Bronzés font du ski » … Je vous ai vu sourire !

Pendant une journée, une semaine, hors du temps, nous retrouvons nos 10 ans et nous profitons autant qu’eux des joies de l’hiver. On en arrive à oublier que nous sommes congelés tant le plaisir est grand ! Et même si au final, nos pieds se sont transformés en glaçons, si notre reflet dans le miroir ressemble étrangement au yéti des dessins-animés, si la neige fond dans nos oreilles et notre nez, on s’en fiche complètement !

Que c’est bon de se rouler dans la neige, de voir nos gosses rire et s’amuser ! Que c’est bon de rentrer chez nous exténués mais heureux. On passe alors à l’intérieur où on se régale avec des bons petits plats diététiques : raclette, fondue, tartiflette : toute la famille devient Savoyarde et on en redemande ! C’est sans compter sur les crêpes du goûter, ben oui, il faut bien se rassasier pour affronter le froid polaire de l’hiver …

Alors comme dit la chanson : « vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver »  … Ça y est ? Vous avez la chansonnette dans la tête ? Non, ne me remerciez pas …

 

texte : Christine Pugliesi

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :