Une fois dans ma vie – Gilles Legardinier

Le partage du vendredi.

Aujourd’hui, nous avons choisi de vous présenter:

 

UNE FOIS DANS MA VIE

Gilles Legardinier

Flammarion

 

 

Bienvenue au cœur du théâtre de la vie.

Gilles Legardinier nous entraîne de nouveau pour notre plus grand bonheur dans une comédie pleine d’humanité dont il a le secret. Un roman où l’on suit de près l’existence de trois femmes, réunies par l’amour du théâtre et plus vraies que nature grâce à la sensibilité de l’auteur. Mais ne soyez pas surpris de découvrir aussi une myriade d’autres personnages savoureux formant une troupe hétéroclite et attachante dont le but est de sauver leur théâtre.

Un roman bienveillant où émotions, sentiments et solidarité sont au rendez-vous, une histoire légère avec des situations loufoques qui amène malgré tout à réfléchir sur la nature humaine, un spectacle de grand talent où le seul regret consiste à voir la dernière page arriver.

Alors rassurez-vous Mr Legardinier, nous aimons ce théâtre et tous ceux avec qui nous y avons vécu.

Une nouvelle pépite de l’auteur à se procurer d’urgence.

 

Extraits :

« — Une ride, s’écrie-t-elle, une saleté de ride ! (…) Juliette se tire la peau pour tenter d’effacer l’affront, mais la solution s’avère pire que le problème. Ainsi liftée, elle ressemble à ces stars plus tendues qu’un tambour qui ont les yeux d’un sumo, les joues creusées d’un extraterrestre de série B et la bouche d’un oursin qui rêve de gober une pomme. Bon appétit. »

« — Bénissez-moi mon père, parce que cette fois j’ai vraiment pêché.

— Fantastique ! Je suis heureux de vous voir revenir. »

« On passe nos premières années à se faire des idées sur les sentiments qu’un homme est supposé provoquer en nous. On a presque des listes ! Ce qu’il devrait dire, ce qu’il doit nous offrir, les passages obligés, et on se dit que si toutes les cases sont cochées, alors ce sera le bonheur. Mais quand une rencontre comme celle-là te tombe dessus, les listes ne valent plus rien. Tout ça n’a plus d’importance et on est prête à tout pour simplement vivre à ses côtés. »

« — Ne vous inquiétez pas. Je viens en paix.

A l’instant même où elle prononce cette phrase, Eugénie se mord les lèvres. Avec sa dégaine, le pauvre type va penser qu’elle est un extraterrestre sapé comme un plouc qui projette d’envahir notre planète en commençant par les parkings, parce que dans sa galaxie, les Troulalas cosmiques manquent cruellement d’espace de stationnement. »

 

Cécile BG

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire