Portrait de Femme : Sandra Foddai, praticienne en massage bien-être à domicile

 

Le portrait de femme de cette semaine est consacré à Sandra, une femme qui a décidé de dédier sa vie au bien-être des autres en devenant praticienne en massage bien-être à domicile et est notamment spécialisée pour les personnes en surpoids ou en obésité.

Quel est votre âge ?
J’ai bientôt 39 ans. Mais dans ma tête je dois toujours en avoir 25-30, pas plus.

Quel est votre statut (célibataire, en couple, mariée…) ?
J’ai un chéri depuis un peu plus de trois ans. L’homme de ma vie. Il me complète et me canalise. Et ce n’est pas une mince affaire.

Avez-vous des enfants?
Je n’ai pas d’enfant et j’ai fait le choix de ne pas en avoir. Les neveux et nièces, les filleul.e.s, les enfants de mes meilleures amies sont largement suffisants. Elles ont fait leur part du boulot pour moi aussi !

Quel est votre métier?
Depuis deux ans et demi, je suis praticienne en massage bien-être à domicile, en entreprise et en spa. Et je me suis spécialisée dans la prise en charge des personnes en surpoids.

Pouvez-vous nous décrire votre métier ?
J’ai créé Sandra Foddai MBE (massages bien-être) à mon image : dynamique, bienfaisante, à l’écoute, communicante. Et il était tout naturel pour moi de me spécialiser dans la prise en charge adaptée des personnes en surpoids et obésité, puisque je fais partie de ce monde.
J’ai créé un programme de reconnexion avec soi, avec son corps, pour enfin comprendre que la seule personne avec qui l’on finira sa vie c’est soi, et donc apprendre à l’aimer. Apprendre à s’aimer.

Je connais bien le thème du surpoids.

Outre le fait de le vivre tous les jours, il y a quelques années, j’avais créé avec 3 autres personnes l’association Poids d’Interrogation visant à aider les personnes en conflit avec leur poids.
J’ai également suivi le DU nutrition et obésité des Professeur Avignon et Docteur Attalin en tant qu’auditeur libre. Et cette année, c’est décidé, je m’inscris en tant qu’élève !

Au-delà de ma connaissance de l’obésité via mon vécu, c’est aussi de par mon matériel, adapté, que je peux intervenir auprès de ce public.

J’ai vécu la table d’esthéticienne trop étroite pour moi, sur laquelle je dépassais de tous les côtés. Je me suis dit que je ne devais pas faire vivre ça à d’autres et encore moins à celles et ceux qui me ressemblent. Alors j’ai investi dans une belle table, d’une largeur plus importante que la moyenne, avec un matelas très confortable, d’une solidité à toute épreuve (puisque je peux aussi monter dessus, pour la pratique du massage thaï à l’huile, notamment, qui vise à travailler les muscles en profondeur) et qui, petit plus, ne grince pas !
Un vrai confort physique et psychologique pour la personne en surpoids qui montera dessus.

J’ai également adapté certaines techniques de massage pour pouvoir travailler correctement tous les corps. Et j’ai donc mis en place le programme de reconnexion mentionné ci-dessus : un programme en 4 étapes, 4 massages différents, qui commence par des zones localisées comme les mains et la tête, pour finir par des zones plus étendues comme le dos et le corps tout entier. Le but étant de se réapproprier son corps, de se réaligner avec son schéma corporel, de prendre conscience des vraies limites de son corps et pas celles qu’on s’imagine.

Bien évidemment, je ne vise pas que les personnes en surpoids et obésité !
Je me déplace partout où l’on me demande. Et à chaque fois j’essaye de décrypter les petits signes et autres mots pour proposer le massage qui convient à l’instant T à mon client.
J’ai 15 techniques différentes, du plus classique comme le californien, au plus puissant comme le thaï à l’huile, en passant par le spécifique femme enceinte ou les localisés foot thaï massage des pieds ou shirochampi pour la tête.
J’ai suivi une formation d’un an, ai obtenu mon diplôme reconnu par l’Etat (titre RNCP intervenant spa et bien-être) et je suis également agréée par la FFMBE (Fédération Française de Massages-Bien-Etre) pour un gage encore plus fort de professionnalisme.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre activité ?
J’aime rencontrer les gens. J’aime les découvrir. Avant, j’étais traductrice quadrilingue pour pouvoir communiquer avec tout le monde sans la barrière de la langue.
Aujourd’hui, j’écoute les gens. J’écoute leurs besoins. Et j’essaye de leur offrir une parenthèse de bien-être avec mes massages.

Avez-vous été confrontée à des difficultés ? Si oui, lesquelles ?
La seule difficulté que je puisse mentionner c’est le fait que le massage de bien-être en France ne soit pas reconnu à sa juste valeur. Le fait qu’on en ai forcément l’image d’une pratique déviante.
Tous les jours j’ai des demandes pour du massage qui n’en est pas. Tous les jours j’ai des appels en absence parce que je laisse la  messagerie prendre le relais et qu’elle dit clairement que je ne pratique pas le massage sexuel ou érotique.

Heureusement, la FFMBE travaille à une reconnaissance et une réglementation du métier.

Qu’est-ce que vous faites pendant vos loisirs ?
Je fais partie d’une chorale de Gospel à Montpellier. La plus grande chorale de Gospel de France en fait.
Nous sommes 150 sur scène. Et nous avons fait le zénith de Montpellier et la Sala Barts de Barcelone en mai dernier.
L’album live va d’ailleurs sortir prochainement (officiellement le 21 mars)
Je m’éclate dans cette chorale. C’est ma cinquième année. Et depuis plus de deux ans je participe bénévolement à la communication. Je gère les réseaux sociaux de la chorale.

J’ai également commencé la couture.

Quel est l’adjectif qui vous définit le mieux ?
Généreuse. Pétillante. Déterminée.

Quel est votre défaut ?
Je suis obsédée par le temps. Je suis une psychorigide du temps !

Quel est votre rêve le plus cher ?
J’aimerais atteindre la sérénité pleine. J’ai beaucoup avancé sur mon chemin mais la route n’est pas terminée…

Quelle femme vous inspire ?
Ma mère. Chaque jour que je vis est un hommage pour elle.

Quel est l’endroit que vous aimez bien dans la région ?
Le quartier de Montpellier que je préfère est Antigone. By Night! Les lumières, la fontaine qui gît devant l’hôtel de région… J’adore l’architecture de ce coin.

Sinon j’aime beaucoup aller me promener dans les remparts d’Aigues-Mortes.

 


Retrouvez Sandra au salon « Destination Bien Vivre et Bien-être » au Kiasma de Castelnau-le-Lez
les Vendredi 26, 27 et 28 Avril prochain
https://www.facebook.com/events/540460249776154/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :