Portrait de Femme : Anaïs Roux, photographe à son compte

Anaïs, jeune femme de 22 ans, est photographe à son compte. Elle livre son quotidien de jeune cheffe d’entreprise dans son portrait de femme.

Age : 22 ans
Statut : En couple
Métier : Photographe à son compte depuis 4 ans

Que faites-vous dans la vie ?
J’ai créé mon entreprise alors que j’étais à la fac. J’ai toujours voulu devenir maîtresse d’école, donc faire des études était primordial. Mais en cours d’année, j’ai eu une grosse remise en question, et ma passion pour la photographie a finalement pris le dessus.

Je me suis petit à petit spécialisée dans la photographie de mariage, mais j’aime tout autant photographier de belles histoires de familles, d’amoureux, et immortaliser l’arrivée d’un heureux évènement.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre activité ?
Ce qui me plaît le plus dans mon métier c’est justement ça : immortaliser des instants de vie, créer des souvenirs, il est important pour moi de retranscrire les émotions et l’authenticité durant une séance ou un mariage. C’est pour cette raison que je prends la majorité de mes photos de manière spontanée et prise sur le vif. Les photos posées, ce n’est pas pour moi!

Alexandre, mon conjoint, m’a rejoint depuis septembre 2018 dans l’entreprise en proposant la prestation vidéo pour les mariages, qui était énormément demandée. Vous comprendrez donc mieux le nom de notre entreprise « The Lovers », puisque nous sommes des amoureux qui s’adressent à des amoureux.

Anaïs et son conjoint, Alexandre

Avez-vous été confrontée à des difficultés ?
Je pense que la plus grande difficulté que j’ai eu à surmonter est en lien avec mon âge. Quand on créé son entreprise à 18 ans, ce n’est pas toujours facile de se faire respecter, de se faire prendre en considération, et de montrer ce que l’on vaut.
Pour certains, c’est compliqué de faire confiance à quelqu’un de moins de 20 ans pour photographier son mariage. Et je peux le concevoir. Mais cette difficulté m’a permis de donner le maximum de moi même, de me surpasser, de mûrir très vite, et de prendre confiance en moi. La plupart des personnes que je rencontre pensent que j’ai plus de 26 ans, ils sont toujours choqués quand je leur donne mon âge. Et même autour de moi, la majorité de mes amis ont la trentaine.

Je n’ai pas suivi le cursus « traditionnel » de l’université, les soirées étudiantes, etc.. beaucoup de mes amis de lycée sont encore dans leurs études, nous n’avons pas la même vie et avec certains on se perd de vue. Mais je me rends compte qu’aujourd’hui, la majorité de mes amis ont la trentaine et je m’entends beaucoup plus avec eux qu’avec des gens de mon âge. Je pense que ces relations m’ont aussi aidé à devenir mature très rapidement, et inversement, je m’entends mieux avec eux car je me sens plus mature que mon âge.

Photographe : Anaïs Roux

Que faites-vous pendant vos loisirs ?
J’ai une passion immense pour le voyage! Je rêve de voyager dans des milliers de pays, de découvrir des cultures, de découvrir le monde, de vivre autrement… tout ça avec mon appareil photo bien évidemment!

En ce moment, je regarde « Tales Of Light » sur Netflix, ce sont des photographes qui parcourent le monde pour nous faire découvrir d’autres cultures, d’autres pays, et je trouve ça fascinant! Cette émission me fait rêver!

J’aimerais aussi beaucoup lier cela avec l’humanitaire, c’est un sujet qui m’a toujours beaucoup tenu à coeur, et c’est un projet que j’aimerais réaliser. J’y crois, ça viendra!

J’ai toujours un milliard de projets en tête, mes proches ne cessent de me dire « calme toi, t’as 22 ans, tu as la vie devant toi, tu as le temps! » Mais je ne peux pas m’en empêcher!

Quel est l’adjectif qui vous définit le mieux ?
Je dirais « généreuse ». J’ai toujours coeur à faire plaisir à mes proches, à les rendre heureux, à leur donner de l’amour. Je pense l’être aussi dans l’écoute, j’ai toujours eu un côté un peu « psychologue », ils savent qu’ils peuvent se confier à moi, me demander conseil, je ferai toujours tout ce que je peux pour les aider.

Quel est votre défaut ?

Photographe : Anaïs Roux

A contrario, si j’ai bien un gros défaut, c’est ma sensibilité. Donc autant vous dire qu’à 18 ans quand j’ai créé mon entreprise, que mon caractère n’était pas forgé, et qu’on se permettait de me critiquer, de me faire une remarque, je le vivais mal. Très mal.

Mais avec le temps et la maturité, je me suis créé une belle carapace, qui laisse passer beaucoup moins de choses qu’avant. Je sais à présent faire la différence entre les bonnes et les mauvaises remarques, et je sais m’entourer comme il faut. Mais je sais aussi que j’ai encore beaucoup de travail à faire de ce coté là!

Quelle femme vous inspire ?
Julia Roberts est une femme qui m’inspire énormément. J’ai toujours pensé « Less is more », et je trouve que Julia Roberts incarne cet état d’esprit à la perfection avec son élégance naturelle. Je l’ai toujours admiré dans ses rôles d’actrices, et le fait qu’elle ai joué dans « Mange, Prie, Aime » qui est un de mes livres et films préférés, n’a fait que renforcer mon admiration pour cette femme. Elle garde les pieds sur terre malgré sa « popularité », elle reste elle même, simple et naturelle.

Quel est l’endroit que vous aimez bien dans la région ?
J’aime énormément la nature, beaucoup plus que la ville. Dans le coin, j’aime beaucoup les environs du Pic Saint Loup avec les paysages, les montagnes, c’est dans ce style d’endroit que je me sens bien, où je pourrai passer des heures à me ressourcer, à me balader, et à faire des photos!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :