PNL : Vous avez dit  » Mariage « 

Brigitte Penot Coach PNL

Brigitte Penot
Coach PNL

par Brigitte Penot

Enseignante certifiée en communication, coach certifiée, thérapeute / www.apiform.net / 06 80 87 32 61

LA PREMIÈRE FOIS QUE JE ME SUIS MARIÉE,IL ÉTAIT GENTIL COMME MON PÈRE ET BEAU COMME UN ÉPHÈBE.

LA DEUXIÈME FOIS, IL RESSEMBLAIT À RICHARD GERE DANS PRETTY WOMAN, JE VOUS LAISSE IMAGINER DANS QUEL RÔLE JE M’IMAGINAIS MOI-MÊME… LA TROISIÈME FOIS, JE ME SUIS LAISSÉ CROIRE QU’IL ÉTAIT UN PRINCE CHARMANT QUI ALLAIT M’EMMENER LÀ OÙ SEULE JE N’OSAIS ALLER… ET POURTANT J’AVAIS DÉJÀ 53 ANS… AUJOURD’HUI, J’AI DONC UN PEU DE RECUL ET QUELQUES POSSIBILITÉS D’ANALYSE QUANT À MA PERSONNE DANS LE SYSTÈME APPELÉ « COUPLE » !

Qui choisit-on ? Pourquoi ? Par amour, sûrement et… Pour combler des vides à l’intérieur de soi ? Pour s’occuper du ménage et de la cuisine ? Ou de la paperasse ? Pour se donner la valeur que l’on n’arrive pas à se donner seul ? Pour sauver la victime en face de soi ? Pour se venger de ce que nos parents nous ont infligé ? Ou juste pour les quitter ? Pour les contrarier ou pour manifester que leur normose a fonctionné ? Pour ne pas être seul ? Pour être protégé quoiqu’il se passe ? Etc…

L’amour ne s’explique guère : il est affaire de coeur ! Et pourtant un peu de conscience et de responsabilité ne font pas mauvais ménage lorsqu’on envisage le mariage.

Une recette ? Ce serait prétentieux et présomptueux ! Par contre quelques questions à se poser préalablement.

Vous connaissez-vous bien vous-même ? Savez-vous vraiment ce que vous aimez, ce que vous n’aimez pas, quels sont vos besoins et motivations, ce que vous ne négocieriez pour rien au monde, ce que vous seriez prêt à lâcher ? Quelles sont vos croyances à propos de l’amour, de la vie à deux ? Qu’êtes-vous prêt à faire pour que votre union fonctionne, que ne feriez-vous pour rien au monde ?

Deux points apparaissent dans les couples qui durent : la communication et l’interdépendance. 

La communication, vous avez déjà pu lire à ce propos, notamment dans ce magazine, je n’y reviendrai donc pas. Par contre, qu’est-ce que l’interdépendance ? C’est cette capacité à être soi, à s’aimer seul et/ou avec l’autre. Bien avec l’autre, bien sans l’autre !

Dans les premiers temps, c’est la fusion « l’amour rend aveugle » ! À un moment c‘est trop ! Alors, voulant retrouver sa propre identité, on s’oppose ! Puis, si l’on persiste dans cette union, on se rend compte que nos différences peuvent être finalement une richesse. Et, une fois tout cela intégré, enfin nous pouvons nous respecter en tant qu’individu, respecter l’autre et respecter ces moments de bonheur partagé avec délice, mariés ou pas !

Pour conclure, un peu de statistique, même si c’est l’art de mentir avec précision :

En 2014, 241 292 couples ont scellé leur union (INSEE mars 2016), une augmentation par rapport l’année précédente, notamment due aux noces entre personnes du même sexe.

Par rapport à ma pratique professionnelle quotidienne, je dirais que le couple, le mariage, la famille… reprennent du galon quant aux valeurs et besoins qu’ils satisfont ! Et personnellement, je trouve ça bien.

Comme dit Antoine de Saint Exupéry :

« l’amour ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder dans la même direction », pour moi, cela veut dire avoir des projets communs car ils permettent de créer et d’enrichir votre relation à chaque instant, dans le présent et pour le futur…

Et si un conseil pouvait être donné : vous ne pourrez aisément et profondément aimer et être aimé de quelqu’un que si vous vous aimez vous-même. Apprenez à vous connaître, à vous reconnaitre, c’est ainsi que vous pourrez faire de même pour l’autre… Tant que nous y sommes, pour mon quatrième mariage ou pseudo, je vous tiens au courant, on se fera une fête !

Vive l’amour et à bientôt.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire