Maman : Les petits châteaux de sable …

Ça y est les vacances sont enfin là ! A nous, les tongs, les shorts, les mojitos, la farniente tant attendus … Et on se dit, enfin, nous allons pouvoir profiter de nos bout’chous et faire une multitude d’activités avec eux !

Pleins de bonne volonté, nous partons à la plage avec bouées, pelles, râteaux et seaux. Nous avions oublié qu’il fallait prévoir une semi-remorque pour tout prendre ! La crème solaire, les tee-shirts anti-UV, les lunettes de soleil, les serviettes pour tout le monde, les surfs pour jouer, le ballon, les bouteilles d’eau : ouf ! On ne perd pas notre sourire estival car nous allons passer une journée à la plage en famille ! C’est top, non ? Sur le papier oui c’est bien. On s’imagine déjà dans La Petite Maison dans la Prairie avec les enfants toujours charmants et Charles Ingalls toujours disponible. En réalité, on regretterait presque notre journée de boulot … Parce qu’en fait, ça n’a rien de reposant ! En arrivant sur place, il faut vite aller dans l’eau, ne pas perdre de vue les enfants une seule seconde, leur enlever le sable des cheveux, et l’eau salée qui pique les yeux …. et les châteaux de sable, et les mains qui collent et les lunettes perdues et le ballon qui cogne les amoureux dégoûtés d’être près de nous… tout de suite, c’est moins glamour…

Et bien sur, les touristes sont là… Oui, les plages de La Grande-Motte ou de Carnon sont moins sympas toute de suite avec les milliers de personnes allongées sur leur serviette. Sans compter qu’il y a aussi les enfants des autres ! Ceux qui nous mouillent, nous bousculent, jettent du sable, crient autour de nous… Grrr…

On rentre enfin, épuisés par les baignades et les crises nerfs réfrénées toute la journée. On se rend compte que nous avons assez de sable dans la voiture pour remplir un bac dans notre jardin…  Les petits se sont endormis sur le retour, eux aussi épuisés par cette belle journée à la plage.

A leur réveil, ils veulent presque y retourner dès le lendemain… euh, comment dire ? Là tout de suite, j’ai des doutes. Et si nous privilégions la balade en vélo demain ? Après le farniente du matin et la sieste du début de journée ? C’est une excellente option ! Du sport convivial, un brin ludique où toute la famille peut se retrouver et profiter du moment. Pas de mains poisseuses ni de cheveux trop séchés par le vent maritime et les embruns … On évite la malheureuse chute qui peut gâcher la journée et le tour est joué !

Par Christine Pugliesi

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :