Les cadeaux

 

Nous rentrons dans la période de Noël à forte connotation commerciale. Il faut faire des cadeaux ! Tout le monde se laisse prendre dans la spirale « diabolique » : il faut imaginer le meilleur cadeau pour chaque membre, le plus joli, celui qui « a priori » va plaire le plus.

 

Il ou elle a pensé à moi

Lorsque arrive le jour de Noël, nous attendons avec impatience l’expression de celui ou celle à qui l’on offre le présent, et… A priori sa marche. Ouf ! Elle (il) est contente, ça lui a plu !

Je vais en profiter pour évoquer un des langages d’amour : le fait de faire des cadeaux au sein du couple, et pas uniquement pendant la période de Noël, même si cette période parait plus indiquée pour le faire.
Lorsque vous recevez un cadeau vous pouvez le prendre et vous dire : « il a pensé à moi ou elle s’est souvenue de moi ».

Être sensible aux cadeaux…
Ou pas

Cela est bien joli, mais il faut comprendre avant plusieurs choses :
– La première : savoir si vous êtes une personne sensible aux cadeaux, c’est à dire si votre langage prédominant est celui des cadeaux.
– La deuxième : savoir si l’autre est « cadeaux » ou pas.

Si les deux aiment les cadeaux, c’est génial car vous allez parler le même langage. Puis, il vous reste à savoir quoi offrir, mais cela est secondaire.
Si vous êtes cadeaux et que votre conjoint ne l’est pas, alors il faut que vous mesuriez énormément quel cadeau vous aller faire. Attention, ne prenez pas en compte vos souhaits mais ceux de votre conjoint.
Si vous vous n’êtes pas particulièrement cadeaux, mais que votre conjoint l’est, alors il vous faudra savoir ce qui va lui faire le plus plaisir, sans que cela suppose une dépense faramineuse.

Ils peuvent être de toute taille, couleurs, formes, saveurs… En général les personnes qui sont sensibles aux cadeaux ne regardent pas ou peu le coût du cadeau. De fait ils peuvent être achetés, fait maison, trouvés… Un mari qui cueille une fleur sur le bord de la route peut faire un cadeau très romantique…

Imaginons que vous n’ayez pas eu une enfance pendant laquelle vous receviez des cadeaux ou que vous n’ayez pas d’idée ? Commencez par dresser la liste des cadeaux qui ont véritablement plu à votre conjoint. C’est déjà une bonne piste !

Si vous êtes un peu « grippesous», lâchez-vous, osez, n’ayez pas peur. Cet argent n’est pas parti en fumée, pensez plutôt que c’est un investissement. Oui, car vous investissez dans l’amélioration de votre relation sentimentale en remplissant le réservoir émotionnel de votre conjoint. Quand son réservoir sera plein, votre partenaire sera en meilleure disposition pour parler à votre langage d’amour.

La présence, un cadeau fondamental

 

Je me souviens d’un couple qui passait un « mauvais moment ». En effet la dame se plaignait que lors de la naissance de leur fille, juste après l’accouchement, son mari était parti jouer au foot. Quand j’interrogeais le monsieur, il me répondit qu’il avait été présent à l’accouchement, mais après, il avait dû filer voir ses copains pour leur annoncer sa paternité.

En soi, annoncer à ses copains sa paternité n’est pas reprochable, mais ce qu’il n’avait pas compris c’est que SA présence, pour sa femme, était très importante. Le cadeau qu’il aurait du faire était celui-là ! Dans ce cas, l’erreur que fit le mari était de partir, mais sa femme aurait dû lui faire comprendre l’importance de rester à ses yeux.

Conclusion : pendant la période de Noël, faites des cadeaux, en misant sur la qualité du cadeau, non pas sur la quantité, et surtout faites le meilleur cadeau que vous pouvez faire : votre présence.
Cela est vrai pour toute la famille !

 

Pierre Delys conseiller conjugal 

www.conseillerconjugaux.fr 

06 58 25 32 63

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :