L’enfant bien dans sa peau

 À une heure de Montpellier, aux pieds des Cévennes, la Station Thermale d’Avène  propose des cures pour le soulagement des problèmes de peau. ces cures s’adressent également aux enfants. Comment se déroulent les soins pour les touts-petits et les enfants en général ? Marie-Ange Martincic, Directrice de la Station Thermale, nous donnent quelques explications.


Quelles sont les pathologies traitées au sein du centre thermal Avène ?

Nous traitons les dermatoses chroniques : les maladies de peau telles que la dermatite atopique, l’eczéma, le psoriasis et d’autres pathologies plus rares telles que l’ichtyose. En ce qui concerne cette maladie génétique, la cure thermale intervient sur les aspects cutanés de la pathologie (inflammations, rougeurs, sécheresse, etc…). Nous accueillions également les problèmes d’anomalies de cicatrisation. Cela peut survenir après des brûlures ou des interventions chirurgicales assez lourdes. Nous essayons d’améliorer les cicatrices.

À partir de quel âge les enfants peuvent-ils être traités ?

Dès la confirmation du diagnostic. Selon la pathologie, les plus jeunes que nous ayons accueilli avaient trois mois.

Comment se déroulent les soins ?

Avant de venir en cure, il y a tout d’abord un rendez-vous médical avec un médecin thermal. Il va prescrire les soins adaptés, assurer un suivi médical du patient et établir un bilan en fin de cure.

Les bébés jusqu’à environ 20 mois ont deux bains par jour de 20 minutes avec parfois l’application de compresses d’Eau thermale en complément. On cherche à soulager, calmer l’irritation et les démangeaisons à travers ces bains en eau thermale plate. Une cure de boisson avec de l’eau thermale Avène dans les biberons sera également prodiguée. À partir de 2 ans et selon la maturité du petit, nous pouvons passer à un protocole de soins plus élaboré. Il aura 4 soins par jour à travers des bains, des douches générales, des pulvérisations générales ou locales. Parfois, nous pouvons associer des massages sous eau et une douche filiforme. Cet acte est à la fois médical et thermal : c’est une douche au jet assez ciblée sur des zones à traiter et à masser.Le massage est un soin qui peut être intéressant sur des plaques eczéma qui se sont lichénifiées : les poussées répétées d’eczéma sur certaines parties du corps (les plis des coudes, des genoux) peuvent donner un aspect de peau un peu durci. Grâce à ces massages, la peau va être assouplie à ces endroits. Le massage sous eau se fait par un kinésithérapeute. Sur le visage ou le cou, les compresses d’eau thermales sont privilégiées. Sur les mains, on peut faire des pulvérisations locales qui se caractérisent par un fin brouillard d’eau thermale pendant dix minutes.

Combien de temps faut-il compter pour les soins ?

La séquence de soin occupe l’enfant pendant une heure et demi par jour en moyenne.

J’ai vu qu’il existait des ateliers ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous mettons en place des ateliers thématiques : hygiène et hydratation,alternative au grattage, atelier relaxation, massage et application de l’émollient. Nous avons constaté que le grattage est très impactant sur la qualité de vie de l’enfant. Nous avons quelques astuces pour l’aider.

La première : couper les ongles à ras pour éviter de créer des lésions cutanées.

La deuxième consiste à apprendre à l’enfant à se tapoter au lieu de se gratter car c’est moins agressif pour la peau.

Nous conseillons de mettre le spray d’eau thermale au frais pour soulager les démangeaisons : le froid a un effet vasoconstructeur qui va réduire l’inflammation. Si l’inflammation perdure, il faut utiliser des compresses. À force de se gratter, l’enfant peut avoir des tics de grattage. Lorsqu’il est soumis à un stress, il faut qu’il gratte quelque chose. On peut lui conseiller de mettre un velcro sur son doudou par exemple afin qu’il gratte le velcro plutôt que sa peau.

L’atelier relaxation est également très demandé. Les parents pourront reproduire ces ateliers à la maison. Pour les adolescents qui ont parfois des difficultés à s’exprimer par la parole, nous proposons de l’Art thérapie ou du Photo-language.

De manière générale, nous allons donner des conseils à l’enfant et lui apprendre à être autonome plus vite et plus facilement dans la prise en charge sa maladie de peau.

Comment les parents peuvent-ils participer ?

La notion de toucher est très importante. Avec l’application des crèmes hydratantes, les parents vont avoir un rôle majeur pour re-tisser le lien qui se dissout parfois à cause de la maladie. En effet, certains parents n’osent plus toucherleur enfant par peur de le blesser et de lui faire mal. De ce fait, la gestuelle de l’application de la crème est parfois mise à mal. Il faut essayer de retrouver cette complicité au moment du bain et de la toilette, ce lien là est indispensable. L’enfant peut interpréter cela comme du dégoût de la part des parents.

La cure dure trois semaines. Comment s’organise la famille pendant ce séjour à Avène ?

Oui, la cure dure 3 semaines consécutives, c’est la condition du remboursement en France. Cela correspond aussi au renouvellement cutané. Aujourd’hui cela peut être problématique pour la famille car les parents prennent rarement trois semaines de congés d’affilée. C’est la raisonpour laquelle, nous conseillons de faire une alternance avec  les grands-parents. Ces derniers s’investissent beaucoup dans le traitement des petits. Les accompagnants vont être impliqués dans tout ce qui sera proposé à l’enfant pendant sa cure. Pour les enfants accompagnants, il existe un service d’animation qui les prend en charge à partir de 3 ans. Il y a un terrain de jeux avec tennis, un terrain de golf, une initiation à la pêche, randonnées pédestres etc. Tout un programme est prévu.

Quels sont les effets d’une cure ?

Il y a un effet immédiat bien sur mais les histoires de peaux sont très différentes. Le moyen et le long terme nous intéresse très particulièrement et fait l’objet d’études car il nous permet d’évaluer les bénéfices de la cure et notamment la consommation médicamenteuse. Souvent la prise de médicaments va baisser, il y a une diminution de la sévérité des poussées, un espace entre les poussées beaucoup plus important. Il faut être vigilant car la plupart du temps, dès que la peau va mieux, les parents arrêtent l’hydratation de la peau. Pourtant, ces peaux-là ont besoin d’être encore hydratées. Les petites filles le font assez volontiers car elles imitent leur maman mais pour les petits garçons c’est plus compliqué. On leur propose alors de s’hydrater un bras pendant une semaine tous les jours et voir au bout de ce temps-là quel bras les démange le plus. Ils comprennent tout de suite que de s’hydrater au quotidien est un réel bénéfice pour lui.

Combien de temps à l’avance faut-il réserver ?

Bien sur, les périodes les plus demandées sont celles des vacances scolaires. On va dire entre un et trois mois. Nous sommes ouverts du 27 mars au 4 novembre.

Quelle est la prise en charge de la cure par la Sécurité Sociale ?

La prise en charge des soins est de 65%, les honoraires médicaux pour la surveillance médicale (l’enfant est sous la surveillance d’un dermatologue) sont eux, pris en charge à 70%. La plupart des mutuelles prennent en charge le complément. Selon les ressources, les caisses d’assurance maladie peuvent participer aux frais hébergement et de transport selon une base forfaitaire.


Station Thermale Avène

Parc naturel régional du Haut Languedoc, Les Bains d’Avène, 34260 Avène

04 67 23 41 87 / www.avenecenter.com


 

Laisser un commentaire