ENTRETENIR LE DÉSIR POUR UN COUPLE QUI DURE

Le désir, très fragile, mérite qu’on s’y intéresse un peu sous peine de le voir disparaître …

Entretien avec notre spécialiste sexologue le Docteur Marielle GAU

Qu’est ce qu’un couple qui dure ?

Au delà de cinq ans, on considère que le couple passe un cap. Auparavant, ils peuvent avoir été des amants en pointillés, ne pas s’être investis dans quelque chose de trop sérieux. Tout dépend de l’âge des partenaires : de 20 à 30 ans ou beaucoup plus tard, vers 50 ans, il est tout à fait possible qu’une relation soit peu sérieuse. Par contre, vers 30-40 ans, les choses sont souvent différentes. Le couple commence à être dans les projets : maison, enfants. Après 55 ans, on peut envisager de passer le reste de notre vie ensemble tout en pensant déjà qu’un jour l’autre ne sera plus là.

Que se passe-t-il au bout de quelques années au sein du couple susceptible de faire baisser le désir ?

D’abord, il y a la gestion du temps : au début de la relation, le couple profitait l’un de l’autre, se retrouvait. Avec l’arrivée des enfants, il n’y a plus de temps réservé pour eux deux. Ils s’occupent des enfants qui sont très chronophages ! En plus de leur travail, chacun essaie de garder un espace pour soi pour du sport ou des activités culturelles; ils ont du mal à prendre du temps pour eux. Quand les enfants sont petits, le couple peut prévoir de les faire garder pour aller faire une ballade, une petite sortie pour se retrouver. Cependant, ils ont souvent mauvaise conscience de laisser leurs bouts de choux pour leur plaisir. Ils font appel aux grands – parents ou à des baby – sitters pour la garde des enfants pour des obligations professionnelles mais rarement pour le plaisir.

Ensuite vient souvent le problème de la place dans la famille. En effet, au départ, un couple se compose de deux identités fusionnelles. Il y a un nouvel équilibre à trouver lors de l’arrivée d’un bébé, car les places sont alors différentes. Souvent les enfants sont là, grandissent et le couple a du mal à être uni face à eux. Chacun d’entre eux est dans un lien avec les enfants et il y a parfois, malheureusement un rapport de force qui se fait à travers eux.

Et l’enfant bien sur, utilise ses distensions et le couple peut s’éloigner. Si les avis divergent devant les enfants et s’ils se disputent, ils donnent une image de désunion. Ce qui en découle, c’est qu’ils n’ont plus envie de se retrouver. Ils rentrent alors dans une dynamique de rapport de force et le couple peut se déliter peu à peu.

Comment faire pour se retrouver ?

Il faut entretenir le duo. C’est la clé face à la routine qui s’installe. Le couple s’apparente à un foyer dans la cheminée : quand il a des braises, il faut souffler pour faire jaillir le feu de temps en temps et remettre du bois régulièrement !



Demandez-vous chaque soir

« qu’ai-je fait pour mon couple aujourd’hui ? « 



  • Retrouvez-vous !

  • Prenez du temps pour vous sans les enfants

  • Pensez aux petites attentions qui font plaisir

  • Toutes les femmes sont romantiques : Faites-leur des surprises !

  • Dialoguez : parlez de vos soucis afin de garder une complicité

  • Touchez-vous : le contact physique maintient l’érotisme

Les petites attentions doivent être privilégiées et ne pas faire forcément quelque chose d’extraordinaire. Un petit mot doux, une ballade le soir, une fleur ramassée dans les prés : une petite chose qui montre à l’autre qu’on pense à lui.

Le couple peut faire rentrer les enfants dans la complicité. Par exemple en les faisant participer pour l’anniversaire surprise de l’un ou de l’autre, mettre une jolie table pour maman ou acheter le dessert préféré de papa. Les enfants adhèrent souvent à ce genre d’attentions.

On peut également envisager un « échange de bons procédés » avec des amis : on garde leurs enfants quand on sort et vice versa le mois suivant.

Et quand le travail est trop présent ?

En ce qui concerne le travail, il faut savoir dire stop. On peut, bien sur, faire un débriefing en rentrant mais on n’en parle pas toute la soirée.

A contrario, si on a un souci d’ordre professionnel, il ne faut pas le garder pour soi mais en parler pour ne pas que l’autre puisse penser que l’on est contrarié à cause de lui.

Et pour ceux qui travaillent à la maison, il faut bien différencier l’activité professionnelle de la vie à la maison et couper le portable et l’ordinateur passé une certaine heure.

Le désir est-il lié à la fatigue ?

Oui bien entendu. Il faut savoir s’écouter et ne pas hésiter à mettre les enfants à contribution lorsqu’ils sont en âge de le faire. Faites-les participer aux tâches ménagères de la famille : ils peuvent débarrasser la table par exemple pendant que les parents se mettent sur le canapé pour discuter, prennent le café sur la terrasse. Ils peuvent évoquer leurs soucis ou leurs préoccupations afin qu’ensuite lorsqu’ils sont seuls, ils puissent réellement avoir un moment pour eux en dehors du quotidien. Les enfants sont rassurés car ils voient les parents ensemble, unis. S’il n’y a pas de couple, la famille est en danger et les enfants s’en rendent vite compte. Quand financièrement cela est possible, la délégation des taches ménagères libère de précieuses minutes. Les nouvelles organisations des courses contribuent à l’optimisation de l’organisation et à la baisse de la fatigue.

Le désir est-il différent selon les femmes et les hommes ?

Dans la dynamique du désir, les hommes sont très axés sur le visuel et le tactile et il est donc plus facile pour eux de ne pas avoir de baisse de désir.

Parfois, certains couples se rendent compte que la sexualité n’était pas si épanouie qu’ils le pensaient. Avec l’installation de la routine, cela est mis en lumière. Les femmes peuvent voir leur désir réveillé par les caresses et la tendresse. En prenant ces petites attentions en compte, l’homme peu « reconquérir » sa compagne en redevenant pendant quelques temps le prince charmant. Les femmes qui vivent une baisse de désir doivent se pencher sur elles-mêmes pour mieux se connaître et savoir ce dont elles ont besoin. Avec de la tendresse et de la sensualité, le couple peut avoir une remontée du désir.

Pour maintenir le désir, les couples doivent rester dans une dynamique de contact. C’est à dire, qu’ils doivent continuer à avoir des gestes tendres l’un envers l’autre sans pour autant que cela soit déplacé notamment devant les enfants. En rentrant du travail, au lieu de se faire un bisou rapide sur les lèvres, prenez-vous dans vos bras, faites-vous un câlin. Le fait d’être tactile entretient le désir. Et surtout, ne faites pas chambres à part ! : le fait de sentir la chaleur, l’odeur de l’autre entretient l’érotisme.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :