Découvrez le projet « Ville-Port » de La Grande Motte !


Le Maire de La Grande Motte, Stephan Rossignol a dévoilé il y a 2 jours les plans du projet  » Ville-Port  » piloté par l’agence François Leclercq.

 

L’extension du Port

L’eau au cœur de la ville

L’extension du port a été imaginée en rapprochant l’eau et la ville. La création de deux nouveaux bassins en interface ville / zone technique & zone technique / avant-port permet de répondre aux enjeux fonctionnels des entreprises tout en leur apportant la plus-value d’une insertion urbaine forte au sein d’un écosystème dédié au nautisme. Cette configuration en deux bassins portuaires, permet également de mieux répondre aux demandes de publics différents, comme le sont les plaisanciers et les professionnels du nautisme.

Le Bassin Nouveau Tabarly, au Nord, est créé au pied des logements, leur assurant ainsi une vue directe et privilégiée sur les bateaux et non pas sur des constructions. Continuité urbaine, continuité portuaire, le bassin Nord est un prolongement naturel du port existant.

BASSIN NORD : 2,6 ha pour 430 unités de plaisance de 8 à 11 m
BASSIN SUD : 4,6 ha pour 200 unités monocoques et catamarans de 14 à 24 m

Une répartition des sociétés nautiques

Le long de la rue des voiliers seront implantées les sociétés de vente de bateaux et, sur la presqu’île, celles dont l’interface directe avec l’eau et l’aire de carénage est essentielle. Les sociétés de petite taille ainsi que les locaux commerciaux occuperont les pieds d’immeubles de la Grande Colline, le long de l’Avenue Robert Fages.

Le Carré Nautique, souplesse et fonctionnalité

L’accueil des entreprises s’inscrit dans une « halle nautique de forme rectangulaire » où bandes bâties et cours techniques s’alternent en interface directe avec l’aire de carénage. La halle d’activité et sa zone technique sont la nouvelle vitrine du nautisme. Elles forment le Carré Nautique qui articule les deux nouveaux bassins dédiés aux plaisanciers et aux professionnels. Un stationnement leur sera dédié.

Le programme de la zone technique étant encore amené à évoluer dans les mois ou années à venir, le projet prévoit plusieurs combinaisons possibles. La forme compacte du Carré Nautique permet d’optimiser les aires extérieures et les circulations des entreprises vers l’aire de carénage.

Une zone technique performante et fonctionnelle

La nouvelle zone technique est conçue comme un ensemble fonctionnel et performant pour les professionnels du nautisme.

Elle s’appuie sur la transformation de l’Esplanade Jean Baumel en aire de carénage, permettant ainsi de réemployer les infrastructures de mise à l’eau et d’avitaillement. Elles sont complétées par la construction de deux darses pour la manutention par élévateur à sangle des monocoques et des catamarans. La mise en œuvre de l’aire de carénage est ainsi immédiate.

Cette nouvelle aire de carénage assure un service de porte à porte efficace : les voies de circulation des outils sont directement connectées aux cours techniques du chantier naval et des entreprises du nautisme.

RÉAMÉNAGEMENT DE L’ESPACE PUBLIC

La Ballade de plage en plage

Un ruban continu d’1,5 km pour de nouveaux usages

Un sol libéré et continu

Aujourd’hui peu visibles, demain les espaces publics seront réalisés en fonction des vues dégagées sur le Port, permettant de nouveaux usages comme des agrès pour tous les âges, l’installation d’événements éphémères et, tout simplement, un espace de balade et de rencontre confortable à toute heure de la journée. Les aménagements des espaces publics permettront de réaffirmer les liens ville-port et donneront la part belle à la mobilité douce, aux plantations, à la vue sur l’eau… Elargis à 20 mètres, les quais du port offrent plus de confort aux piétons, une nouvelle proximité avec les bateaux et l’eau, tout en rationnalisant la place de la voiture. L’espace dégagé s’ouvre sur l’horizon et la mer retrouvée.

8 places jalonnant la ballade

Depuis la Place des Voiles jusqu’à l’Esplanade Justin, la « Ballade de plage à plage » s’étend sur un parcours de 1,5 km, ponctuée de huit places imaginées en prolongement du cœur de ville vers le port. La requalification du Quai Tabarly et du Quai Pompidou est l’occasion de repenser ces espaces publics pour plus de confort des piétons, notamment en fertilisant les quais, plus d’usages et plus de visibilité sur le port. Supports d’usages quotidiens, hebdomadaires ou exceptionnels, chacune des 8 places est un repère sur le parcours, une opportunité de halte. Elles pourront également accueillir des événements, animations, expositions tout au long de l’année.

Une végétation généreuse

Le renforcement du lien avec la nature et l’adaptation au changement climatique impliquent une plus grande présence végétale sur les quais, dans le prolongement de l’extraordinaire pinède située du côté des étangs naturels. La Ballade, comme requalification du port, s’accompagnera d’une reconquête végétale des grands espaces publics.

2 nouvelles plages

Lieu de loisirs pour certains, détente pour d’autres, la plage est un véritable lieu de rencontre de toutes les générations et toutes les catégories sociales. C’est la grande plage publique de la ville avec une ouverture sur l’horizon. Une heureuse équation entre déblais et remblais permettra sans effort la création de deux extensions des plages existantes du Couchant et du Levant.

HABITATS & COMMERCES

LA COLLINE

Chaînon manquant entre les quartiers du Levant et du Couchant

Un dôme intégré à la ligne de ville

À ce stade, la forme et le détail des logements ne sont pas définis. Cependant, pour s’inscrire dans le dessin historique et si atypique de La Grande Motte, l’architecte a dessiné un dôme reprenant les lignes de forces du paysage bâti que l’on peut contempler depuis la mer, le port, les balcons ou encore la future Ballade. Le point haut ne doit pas dépasser la Grande Pyramide ; il est éloigné de celle-ci afin de ne pas dégrader la vue exceptionnelle dont elle bénéficie sur le port et la mer. Clin d’œil aux inspirations balladuriennes, La Grande Colline est un nouveau repère dans la ligne ville et s’érige comme un témoin que l’histoire de La Grande Motte n’est pas terminée.

Un espace dynamique mixte

Nul ne sait si demain, le projet se fera en une phase ou plusieurs. Le projet propose donc un principe réversible permettant une souplesse dans le phasage sans déstabiliser la logique d’ensemble et concernant l’identité de polarité du quartier, interface entre la zone artisanale, le port et la ville. L’implantation des logements, commerces, entreprises nautiques et parkings, est inscrit en partie sur le parcellaire existant, facilitant la mise en œuvre des lots.
L’un des deux nouveaux bassins, le Bassin Nouveau Tabarly, est créé au pied des logements, leur assurant ainsi une vue directe et privilégiée sur les bateaux et non pas sur des constructions.
Cette polarité renforcée serait le meilleur allié de la Grande Colline, connectant les espaces publics dans un mouvement conjoint vers la plage et le port.

Fédérer les actuels et nouveaux habitants et commerçants

L’enjeu est d’accueillir de nouveaux habitants pour rendre permanente la cité balnéaire. Les nouveaux logements et commerces seront reliés à ceux du centre-ville ainsi qu’à la plage. Le nouveau quartier deviendra ainsi le trait d’union entre les quartiers du Levant et du Couchant.

Un îlot façonné par les vents

Une grande « Diagonale de la mer » traverse l’îlot ouvert depuis la grande pinède jusqu’au front de mer. Le régime de vents dominants marqué en toutes saisons, et notamment l’été, pousse à dessiner un îlot imperméable aux vents d’Ouest, source d’inconfort, mais perméable aux vents du Nord, plus doux, et pouvant rafraîchir l’ensemble des espaces publics. La brise s’engouffre dans la voie principale ainsi que dans les venelles de desserte les îlots.

Plus d’infos : http://projetvilleport.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire