Comment gérer le burn out ?

Brigitte Penot Coach PNL

Brigitte Penot
Coach PNL

par Brigitte Penot

Enseignante certifiée en communication, coach certifiée, thérapeute / www.apiform.net / 06 80 87 32 61

Nous revenons de vacances et sommes en pleine forme  ! 

Oui, mais parce que c’est la rentrée, il convient de parler du burnout. Pourquoi ?

Parce que le stress disproportionné et irrationnel qui mène au burnout est une stratégie plus ou moins inconsciente que nous mettons en place. 

Nous effectuons une suite d’opérations mentales, physiques et émotionnelles qui nous font avoir des symptômes voire des maladies ! 

Une suite de stimulus négatifs qui s’accumulent jusqu’à n’en plus pouvoir. 

Alors, comment fait-on ?

Retrouver le sens de nos actions

Dans la vie professionnelle, les courants en management réclament l’adaptation permanente afin d’atteindre la « qualité totale » et le « défaut zéro ». Le travail réel fourni est souvent passé sous silence. Les collaborateurs se plaignent de manques de reconnaissance, de pénibilité, de surcharge…*

Peu à peu nous risquons de perdre le sens de nos actions et toute notre vie peut s’en trouver bousculée.

Qu’est-ce-que le burnout ?

Le burnout est un état de fatigue ou de frustration provoqué par le dévouement à une cause, une habitude de vie ou une relation qui n’ont pas engendré la récompense ou le résultat espérés. 

Il touche le plus souvent des personnes qui manifestent un idéal élevé.

Quels sont les symptômes physiques ?

La fatigue, l’irritabilité, les maux de tête, les troubles digestifs, les maux de dos, les variations de poids, les troubles du sommeil…

Quels sont les facteurs aggravants généraux ?

La compétition, l’ambition, l’isolement social, le matérialisme, la compulsion à faire !

Et les facteurs protecteurs ?

La reconnaissance, prendre soin de son psychisme et de son corps, le repos, maintenir un véritable équilibre de vie, l’intégration, se connaître et connaître ses besoins, « être » !

D’un point de vue professionnel, quels sont les facteurs aggravants ? 

La valorisation des diplômes et des performances, l’inexpérience (jeunesse), le changement, être de sexe féminin (et oui, cela arrive encore…), les responsabilités excessives, les métiers de la relation, le travail avec des malades psychiques, le perfectionnisme, la croyance que l’on ne sera jamais assez bien (confusion entre qui l’on est et ce que l’on fait)… 

Quels sont les facteurs protecteurs ? 

L’expérience (maturité), avoir un rôle bien défini, une formation adaptée au poste, la formation continue adaptée, valorisante et avec perspective d’élévation, les métiers administratifs avec sécurité, les métiers bien valorisés

Attention ! Le stress chronique, la désillusion, le harcèlement,  le manque de reconnaissance peuvent à force de répétition ou d’intensité importante déclencher le burnout.

Comme vous pouvez le constater, je vous fais vous poser ENCORE des questions mais ce qui est important ce sont les prises de conscience et de responsabilité dans votre propre vie. Et qui a les réponses ? C’est vous ! Prenez donc le temps de vous poser les bonnes questions afin d’éviter de laisser les automatismes, vieilles et mauvaises habitudes, vous mener car : si quelque chose ne marche pas, faites autre chose, si vous continuez, vous aurez toujours le même (mauvais) résultat !

Quelques différences dans les définitions

Eustress : stress positif

Dépression : elle affecte des personnalités différentes ayant souvent vécu des antécédents autres que professionnels. Les traitements et l’évolution sont très différents et d’ordre médical, contrairement au burnout qui est un «social» que l’on peut vaincre sans médicaments.

Burnout : toujours en relation avec un sentiment de manque d’accomplissement au travail.

Les six étapes vers la guérison

⓵ Apprendre à reconnaître le symptôme et accepter que ce soit un problème s’il y a lieu : suis-je dans un état de difficulté ? Si oui, est-ce que c’est un problème pour moi ?

⓶ Analyser les sources de stress : comment est-ce que je fais pour me mettre « mal » ? Où, quand, avec qui, quand je fais quoi ?…

⓷ Restaurer les capacités et l’image de soi : quels sont mes atouts, en termes de compétences et en tant qu’être ? 

⓸ Se questionner à propos des valeurs et des comportements : est-ce que ce que je fais satisfait bien mes valeurs fondamentales, mes besoins vitaux ? Si non, quels sont mes motivations (inconscientes, la plupart du temps) à ne pas satisfaire ce qui est le plus important pour moi ?

⓹ Aller à la rencontre du soi oublié afin d’explorer les possibles et réconcilier les incontournables : qu’est-ce qui est sous mon contrôle, quelles parties de moi j’empêche de vivre en ne me respectant pas en tant qu’être ? 

⓺ Se trans-former, quelle aubaine quand on sait se former au travers de l’expérience! Que vais-je changer (ou garder et renforcer ce qui fonctionne bien) dans ma façon de percevoir l’extérieur ? Dans ma façon de réfléchir pour n’accepter que des pensées qui ont du sens pour moi ? Dans mes actions en rapport avec mes besoins et motivations profondes ? Dans la conscience de mes émotions qui manifeste que ce que je vis est bon pour moi ? Dans le sens que je veux donner à ma vie ?…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire